[Carnet De Terre] D’Hiroshima à Beppu – Japon

[Carnet De Terre] D’Hiroshima à Beppu – Japon

[Carnet De Terre] D’Hiroshima à Beppu – Japon

JOUR19 > HIROSHIMA

Check out ce matin, et départ pour Hiroshima !
Valise prête de la veille, je bois un dernier thé sans sucre, parle avec ma nouvelle camarade de chambre chinoise qui demande à me prendre en photo (les asiatiques ont vraiment un truc pour les européennes, c’est dingue !). Je laisse un petit mot sur le livre d’or de l’auberge car le staff a vraiment été génial !

Après la demie heure de bus, je me retrouve à la gare, pour réserver ma place dans le Shinkansen de 11h13… Qui est complet ! Le prochain train est 1h après… et celui de 10h52 qui part dans 7 minutes ? Il n’est pas complet ! Je me retrouve à faire la course dans la gare bondée, et arrive malgré tout à monter de justesse dans mon train ! Puis je pars pour l’auberge qui (bien joué cette fois!) se trouve à 5min de la gare.
Accueil sympa, j’enlève mes chaussures et enfile leurs slippers, je suis au 4ème étage MAIS il y a enfin un ascenseur ! Dortoir féminin de 4, la base.

Je repars avec mon trépied et le matos prendre le bus qui m’emmènera au A-Dome, le seul vestige resté debout lorsque la bombe atomique à soufflé la ville d’Hiroshima, le 6 Août 1945. Je traverse d’abord le parc de la paix, où des monuments ont été bâtis en mémoire à cette date et aux personnes ayant perdu la vie ce jour là.

Plus loin les fameuses cigognes de papier coloré en guirlandes.

Hiroshima

Au bord de la rivière (Ōta) un peu asséchée, des hommes m’observent faire mes photos. Je sais pas, le fait d’avoir un trépied semble en intriguer beaucoup.
En réalité, c’est une petite équipe qui réalise une interview, d’un homme, avec en fond, le dôme atomisé. Je reste un peu pour essayer de capter quelques mots, en vain.

Hiroshima

Je continue mon chemin et fais un tour devant le dôme puis m’arrête à un stand prendre une glace à la vanille (qui ressemble enfin à de la vraie vanille !) et un jus d’orange frais; Il fait tellement chaud, c’est soulageant ! J’ai quelques heures d’avance, et pars donc traîner dans les boutiques… Je m’auto-exaspère, si vous saviez ! Je crois bien avoir la maladie de la carte bleue, quelqu’un connaît ?

Hiroshima

La nuit tombe, je n’ai pas trop faim ce soir mais la part de gâteau au chocolat me fait de l’oeil derrière sa vitrine, ils sont si beaux ces petits gâteaux !..

J’ai 25min de marche jusqu’à l’auberge, j’essaie donc de prendre le tram…
Mince, je n’ai pas vu l’arrêt où je suis montée et les tarifs sont encore à la distance parcourue ! Je demande au japonais à côté de moi le nom de la station juste avant : Il se contente de me regarder bizarrement en agitant ses mains et en baissant la tête sans me dire un mot. Je fulmine…
Je regarde mon GPS pour essayer de retrouver l’arrêt, mais il est perdu, forcément. Je me lève et regarde le panneau des arrêts, tous sont en japonais; Alors, je demande au conducteur du tram une fois arrêtés. Mais il ne comprend rien non plus. Je commence un peu à paniquer tout en perdant patience; j’essaie d’utiliser des mots basiques comme « station » « name » et « before » , mais il ne comprend pas. Il croit que je veux sortir du tram, s’arrête et ouvre les portes. Mais non ! Me-Go-Train-Station ! Même ça il ne comprends pas ! Me-Go-Shinkansen ! Bon sang ! Je vais l’étrangler.
Bref je retourne m’asseoir et remets mon GPS, il marche ! Je regarde les rues où j’étais et quel soulagement.. Je prends l’arrêt en capture d’écran et le montre au conducteur en sortant. Ahhhhh « One Hundred Sixty ¥» ! J’hallucine !! Il connaît les nombres dans un anglais parfait mais pas les mots les plus basiques ! #RiresIntérieurs. Je crois que mes nerfs lâchent avec la fatigue…

#JOUR20 > BEPPU

Cette nuit les filles ont fait du bruit en rentrant, et n’ai donc pas très bien dormi. Mais ! Aujourd’hui, je dois prendre le train pour aller jusqu’à Beppu, au Sud en bord de mer !

Après environ 3h de train, je suis en avance sur l’heure du check-in et en profite donc pour manger une petite pizza, qui cette fois à presque le goût d’une pizza !
J’entame le trajet vers l’hôtel, sur une avenue descendante mais dallée… Quelle misère, je prendrai le taxi au retour, même pour 5 minutes (Dalles + Valise à roulette = Mauvais plan) ! Les japonaises à l’accueil prennent mes sacs car il n’est pas encore 15h, et rigolent en voyant tout ce que je trimballe et leur laisse dans la bagagerie. Mon petit corps est fatigué, donc cette aprem, ce sera réflex 24-70 et point barre !

Je prends le bus (chauffeur pas bilingue, encore la galère) pour Jigoku Meguri, qui regroupe plusieurs sources d’eau en ébullition permanente et de couleurs différentes.

Le circuit à suivre, aussi appelé le Tour de L’Enfer, est incroyable ! Le 1er point est d’un magnifique bleu opaque, une épuisette est plongée dedans, avec des oeufs ! Depuis très longtemps ces sources d’eau chaude naturelles (environ 100 degrés) servent à la cuisson, entre autre celle des oeufs qui est très connue dans le coin. Il y a comme des cheminées de vapeur un peu partout, qui sortent de sous les rochers et font beaucoup de bruit. Mais l’odeur… Je me demande si c’est du souffre, car ça pue l’oeuf et j’espère ne pas m’être imprégnée de cette odeur pour toute la journée ! Ces points sont entourés par des portes japonaises, d’autels, des statues, et même d’animaux dans un zoo miniature.

Je vous laisse deviner à quel animal appartient cette énorme gueule !

Beppu

Après avoir terminé mes visites, je tombe sur un stand qui vend des oeufs cuits dans les sources, et j’avoue que les oeufs me manquent, mais la couleur verdâtre laisse vraiment à désirer, on dirait qu’il est pourri ! Et l’odeur dégagée par les cheminées m’a déjà coupé l’appétit.

Beppu

Je rentre à l’hôtel, et profite de la fin de journée pour ranger à nouveau mes sac, car je reprends la route demain matin, en direction des îles !

Share post:

  • /

Leave A Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *